Coulées basaltiques tertiaires, Isafjördur, Islande

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

15/11/2004

Résumé

Un empilement de coulées basaltiques tertiaires islandaises.



La ville d'Isafjördur, au NO de l'Islande, est bâtie dans un fjord entaillant un empilement de coulées basaltiques d'âge mio-pliocène, de plus de 500 m d'épaisseur. Chaque "strate" représente vraisemblablement une coulée individuelle ; il y a donc dans cette falaise plus de 50 coulées superposées. La photographie 2 montre une autre paroi de fjord dans la région, mais un peu moins enneigée. Dans certaines "strates", on peut ainsi voir la prismation grossière, propre aux coulées de lave. Dans l'eau, dépassent deux têtes de phoques qui admirent cet empilement de coulées. Ce volcanisme très effusif date d'une période ou le point chaud islandais était particulièrement actif. Cet empilement de coulées a une morphologie assez semblable à celle des trapps véritables, comme ceux l‘Uruguay ou du Brésil (cf dykes de Namibie, de la semaine dernière) ou du Dekkan, au climat près.

Figure 2. Empilement de coulées basaltiques dans un fjord au NO de l'Islande

Empilement de coulées basaltiques dans un fjord au NO de l'Islande

Paroi d'un fjord islandais montrant un empilement de coulées basaltiques. Une prismation grossière propre aux coulées de lave est visible sur certaines "strates". Deux têtes de phoques sont discernables dans l'eau au premier plan.