Mots clés : météorite, impact, voiture

Rencontre entre une météorite et une voiture

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

30/09/2002

Résumé

Dégâts causés par la chute d'une météorite sur la voiture de Miss Michelle Knapp Peekskill, état de New-York (USA).


Figure 1. La voiture de Miss Michelle Knapp, Peekskill, état de New-York, USA

La voiture de Miss Michelle Knapp, Peekskill, état de New-York, USA

La photographie a été prise devant le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris en 1996, où voiture et météorite étaient exposées.


Les chutes de météorites arrivant au sol sont rares. Depuis 1492, date de la première chute recensée en France, une centaine de météorites seulement a été trouvée, soit en moyenne une météorite tous les 5 ans sur l'ensemble du territoire.

Les chutes arrivant au sol sont rares, les dégâts occasionnés par ces chutes sont exceptionnelles. Il n'y a eu aucun décès humain connu ; on cite un chien tué en Égypte et une vache à Cuba.

Les dégâts matériels sont eux aussi rares : quelques toits de maison et deux automobiles, dont celle de Miss Michelle Knapp.

Le 9 octobre 1992 au soir, un objet lumineux traversa le ciel sur plus de 700 km, du Kentucky au New Jersey. Cette boule de feu, unique au début de sa trajectoire (Sud Ouest), se scinda en plusieurs dizaines de fragments lumineux. L'un de ces fragments, le seul qui soit arrivé au sol et qu'on a retrouvé, d'un poids de 12 kg, tomba sur la voiture de Miss Michelle Knapp, en perça le coffre et s'enfonça d'une dizaine de centimètres dans le goudron.

Voir récit détaillé, images et films de la chute : Site Fireball.

Mots clés : météorite, impact, voiture