La dispersion troposphérique du nuage radioactif de Tchernobyl (1986)

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

01/01/2000

Résumé

Étude de la dispersion des radionucléides après la catastrophe de Tchernobyl autour de la centrale et en Europe.


Ces documents proviennent de l'agence NEA. Vous trouverez ci-dessous quelques données extraites de ce site en relation avec le programme. Vous pouvez directement rapatrier ces données en citant la source, toutefois, si votre temps et votre vitesse de connexion vous le permettent, le site mérite d'être visité.

Figure 1. Taux quotidiens de radionucléides dans l'atmosphère après le début de l'accident de Tchernobyl, le 26 avril 1986

Taux quotidiens de radionucléides dans l'atmosphère après le début de l'accident de Tchernobyl, le 26 avril 1986

Entre le septième et le dixième jour, une seconde émission importante se produit, en relation avec les fortes températures atteintes dans les produits en fusion du cœur de la centrale.


Figure 2. Carte des trois principales zones de contamination résultant de l'accident de Tchernobyl

Carte des trois principales zones de contamination résultant de l'accident de Tchernobyl

Il s'agit de la mesure au sol des dépôts de césium 137 supérieurs à 555 kBq/m2.


Figure 3. Carte de la zone centrale de contamination du sol au césium 137

Carte de la zone centrale de contamination du sol au césium 137


À comparer avec les cartes de direction et de vitesse des vents mais aussi celles des précipitations pendant le passage du nuage radioactif. On observe donc la forme et la trace des tourbillons de grande longueur d'onde ainsi que leur instabilité grâce aux changements de forme du nuage d'un jour à l'autre.

La figure illustre une partie seulement des mouvements tourbillonnaires de la troposphère. Il existe des tourbillons de plus petite longueur d'onde invisibles ici mais bien exprimés sur le document Tokaimura. Attention il n'est pas possible sur ce document de repérer une partie donnée du nuage et de suivre sa trajectoire pour calculer une vitesse moyenne.

Ce document a été produit par l'ARAC ( Atmospheric Release Advisory Capability ).

Tableau 1. Émissions de radionucléides durant l'accident de Tchernobyl le 26 avril 1986

Nucléide

Demi-vie

Activité dans le réacteur (PBq)

% émis durant l'accident

Activité émise (PBq)

33Xe

5,3 j

6.500

100

6.500

131I

8,0 j

3.200

50-60

~1.760

134Cs

2,0 a

180

20-40

~54

137Cs

30,0 a

280

20-40

~85

132Te

78,0 h

2.700

25-60

~1.150

89Sr

52,0 j

2.300

4-6

~115

90Sr

28,0 a

200

4-6

~10

140Ba

12,8 j

4.800

4-6

~240

95Zr

1,4 h

5.600

3,5

196

99Mo

67 h

4.800

>3,5

>168

103Ru

39,6 j

4.800

>3,5

>168

106Ru

1 a

2.100

>3,5

>73

141Ce

33 j

5.600

3,5

196

144Ce

285 j

3.300

3,5

~116

239Np

2,4 j

27.000

3,5

~95

238Pu

86 a

1

3,5

0,035

239Pu

24 400 a

0,85

3,5

0,03

240Pu

6 500 a

1,2

3,5

0,042

241Pu

13,2 a

170

3,5

~6

242Cm

163 j

26

3,5

~0,9

1 PBq = 1015 Bq


Une application SIG et nuages radioactifs sur eduterre-usages .