Toumaï, l'ancêtre des humains

Benoît Urgelli

ENS-Lyon / DGESCO

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

15/03/2003

Résumé

Découverte, au Tchad, du fossile d'un nouvel hominidé âgé d'environ 7 Ma, Sahelanthropus tchadensis .


Le Professeur Michel Brunet, Directeur du Laboratoire de géobiologie, biochronologie, paléontologie humaine (CNRS- Université de Poitiers), Directeur de la Mission Paléoanthropologique Franco Tchadienne (M.P.F.T.) : collaboration scientifique entre l'Université de Poitiers, l'Université de N'Djaména et le Centre National d'Appui à la Recherche (CNAR) N'Djaména, qui conduit un programme international de recherches sur l'origine et les environnements des premiers hominidés, vient d'annoncer la découverte, dans le désert du Djourab au Nord Tchad d'un nouvel hominidé : le plus ancien représentant connu de la lignée humaine. La faune associée est datée biochronologiquement au voisinage de 7 Ma. Cette découverte est l'objet de deux articles publiés dans la revue Nature du 11 Juillet 2002.

Nous vous renvoyons sur l'excellent dossier réalisé par le CNRS et disponible sur son site.

Voir également Hominidés, homininés ou hominines ? et Rift africain et hominidés.

Bibliographie :

M. Brunet et al., A new hominid from the Upper Miocene of Chad, Central Africa., Nature, 11 juillet 2002, Volume 418, pp. 145 - 150, doi:10.1038/nature00879

P. Vignaud et al., Geology and paleontology of the Upper Miocene Toros-Menalla hominid locality, Chad., Nature, 11 juillet 2002, Volume 418, pp. 151 - 155. doi:10.1038/nature00880