La triple conjonction Lune-Jupiter-Vénus, 25-26 mars 2012

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire de Géologie de Lyon

Olivier Dequincey

ENS Lyon / DGESCO

26/03/2012

Résumé

Quand la Lune s'invite, triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune.


Nous écrivions (le 14 mars) que le 25 mars la Lune, sous forme d'un fin croissant avec lumière cendrée rendrait visite au duo Jupiter-Vénus. La Lune fut bien au rendez-vous, et nous rajoutons ce 26 mars une suite à notre bref article du 14 mars, suite avec entre autres 4 photographies, prises aux mêmes heures, de la même fenêtre et avec le même appareil que celles présentées pour la conjonction Vénus-Jupiter.

Les deux premières photographies (prises à 40 minutes d'intervalle) sont des vues larges, le zoom 18-200 étant en position intermédiaire. On peut se repérer par rapport aux photos du 14 mars, avec le toit de la maison d'en face, sa cheminée et son antenne de télévision. On remarque : (1) l'arrivée du croissant de Lune, et (2) que les positions relatives de Vénus et de Jupiter ont changé. Les deux planètes se sont écartées ; Vénus (le plus brillant des 2 astres) était à droite légèrement plus haut que Jupiter le 14 mars ; le 25 mars, elle était beaucoup plus haut, et légèrement à gauche.

Figure 1. Conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Observation à Lyon, vers le Sud-Ouest.

Comparez les positions relatives Vénus - Jupiter par rapport à deux semaine plus tôt.


Figure 2. Conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Observation à Lyon, vers le Sud-Ouest, 40 minutes plus tard que la photo précédente.

Comparez les positions relatives Vénus - Jupiter par rapport à deux semaine plus tôt.


Figure 3. Positions (approximatives) des 6 planètes principales dans le système solaire, les 25-26 mars 2012

Positions (approximatives) des 6 planètes principales dans le système solaire, les 25-26 mars 2012

Cette figure n'est que la copie de la figure 5 dessinée le 13 mars pour la conjonction Vénus - Jupiter (les positions des planètes n'ont pas été changées alors qu'en 2 semaines elles ont légèrement évolué, surtout celle de Mercure, un peu celle de Vénus et un tout petit peu celle de la Terre, cf les lois de Kepler). On a rajouté la Lune (croissant brun) et son orbite, Lune dans sa position approximative du 25 mars 2012. Le 13 mars, 2 semaines plus tôt, la Lune était à peu près à l'opposé sur son orbite. La dimension de l'orbite de la Lune n'est pas à l'échelle.


Comme la lumière cendrée était très belle ce 25 mars au soir, j'en ai profité pour prendre 2 autres photographies, une avec le zoom en position "petit téléobjectif" où l'on voyait encore les 3 astres sur la même image, et une autre zoomée au maximum (200 mm, + zoom numérique) où on ne voit plus que la Lune. On remarque très bien la lumière cendrée ; on arrive même à distinguer les mers sombres des continents plus clairs. Pour qui connait la Lune, on reconnait bien l'océan des tempêtes, les mers des pluies, de la tranquillité, de la sérénité…

Rappelons ce qu'est la lumière cendrée, visible lors des quelques soirs suivant la nouvelle Lune ou des quelques matins qui la précèdent. On voit en fait la partie nocturne du globe lunaire éclairée par la réflexion du Soleil sur la Terre. Un habitant de la Lune verrait alors une Terre quasi pleine, et assisterait à un splendide "clair de Terre".

Figure 4. Gros plan sur la conjonction Lune-Vénus-Jupiter du 25 mars 2012

Gros plan sur la conjonction Lune-Vénus-Jupiter du 25 mars 2012

La lumière cendrée est déjà bien visible.


Figure 5. Très gros plan sur la Lune et sa lumière cendrée, 25 mars 2012

Très gros plan sur la Lune et sa lumière cendrée, 25 mars 2012

Pour que la partie "sombre" de la Lune soit visible, il faut violemment surexposer la parie éclairée du globe lunaire, qui semble alors avoir un rayon supérieur à celui du reste de la Lune. De l'inconvénient de n'avoir qu'un appareil photo « de géologue » et non pas d'astronome.


Ci-après, 3 autres vues de cette triple conjonction, prises en région lyonnaise avec des temps de pose croissants : 1/8, 2 et 5 secondes.

Figure 6. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

25 mars 2012, vers 21h, temps de pose 1/8s.

Les astres sont suffisamment lumineux pour être visibles avec une faible durée d'exposition.


Figure 7. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

25 mars 2012, vers 22h, temps de pose 2s.

La lumière cendrée se devine pour qui la cherche.


Figure 8. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 25 mars 2012

25 mars 2012, vers 22h, temps de pose 5s.

La lumière cendrée est bien visible.


Cette triple conjonction sera encore visible le 26 mars 2012. La Lune sera alors "plus haute", au niveau de Jupiter dans la nuit du 25 au 26, elle sera plus proche de Vénus dans la nuit du 26 au 27 mars.

...

Le 26 au soir, il faisait encore beau à Lyon, et re-photographier la triple conjonction Vénus-Jupiter-Lune était tentant. Les deux figures suivantes montrent : une photographie prise de la même fenêtre, avec la même focale et à la même heure que celle de la figure 1, et un montage avec juxtaposition de ces deux vues à 24h d'intervalle, les deux vues ayant été recadrées pour montrer exactement le même champ avec le trajet apparent de la Lune.

Figure 9. La triple conjonction Vénus-Jupiter-Lune prise de Lyon le 26 mars 2012

La triple conjonction Vénus-Jupiter-Lune prise de Lyon le 26 mars 2012

De la même fenêtre et à la même heure que la figure 1.

La variation des conditions météorologiques change l'aspect du ciel, malgré les mêmes heures de prises de vue. De haut en bas, on retrouve Vénus, la Lune et Jupiter.


Figure 10. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, comparaison à 24h d'intervalle

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, comparaison à 24h d'intervalle

Les deux images ont été légèrement recadrées pour montrer le même champ.

En 24h, et avec nos cadrages de prises de vues "artisanaux", les mouvements relatifs Vénus-Jupiter-maison du premier plan sont imperceptibles. Le mouvement de la Lune, lui, est parfaitement visible. Pour bien le visualiser, nous avons replacé sur la photo du 26 mars la Lune dans la position qu'elle avait la veille à la même heure ("gros" croissant rouge en bas à droite). Le trajet apparent de la Lune durant ces 24h est représenté par la suite de petits croissants rouges (1 croissant toutes les quatre heures).


Ci-après, 3 autres vues de cette triple conjonction, prises en région lyonnaise avec des temps de pose croissants : 2, 6 et 10 secondes.

Figure 11. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 mars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 mars 2012

26 mars 2012, vers 20h0, temps de pose 2s.


Figure 12. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 m ars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 m ars 2012

26 mars 2012, vers 20h40, temps de pose 6s.


Figure 13. Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 mars 2012

Triple conjonction Vénus - Jupiter - Lune, 26 mars 2012

26 mars 2012, vers 20h40, temps de pose 10s.