Des basaltes océaniques à olivine ?

Pierre Thomas

ENS Lyon - Laboratoire des Sciences de la Terre

Benoît Urgelli

ENS Lyon / DGESCO

15/07/2001

Résumé

Présence ou absence d'olivine dans les basaltes tholéitiques de dorsale.


Table des matières

Question

Sujet  : Les basaltes Date  : Mer, 22 Nov 2000 20:05:04 De  : catherine.vignau.

« J'ai souvent vu dans des livres que les basaltes de la dorsale océanique sont pourvus d'olivine. Or ces basaltes sont des basaltes tholéitiques donc normalement sans olivine ou du moins rarement. Je vous serais reconnaissante de bien vouloir me dire si je me trompe ? »

Réponse

Les basaltes (et les gabbros) océaniques sont surtout constitués de plagioclases et de clinopyroxènes. Ils n'ont que peu d'olivine, mais il peut arriver localement qu'il y en ait une quantité non négligeable.

Il est donc possible que par hasard le site où les échantillons ont été choisis par l'auteur soit riche en basalte de ce type. Il n'y a alors « rien à redire » si ce n'est qu'il est dommage de choisir une exception pour décrire le cas général ! C'est comme si on voulait décrire les Mammifères en général, et si pour cela on utilise un dauphin, ou une chauve souris : ce n'est pas une erreur scientifique (dauphin et chauve-souris sont des Mammifères), mais c'est une maladresse pédagogique , car Mammifères marins et volants sont des exceptions. C'est le même raisonnement pour les basaltes des dorsales à olivines.

Il est également possible que les auteurs du livre savaient que les olivines étaient rares dans les basaltes océaniques, mais n'avaient pas sous la main d'échantillons ou de lames minces de ces roches océaniques. Ils ont donc pris à la place (ou laisser prendre par l'iconographe de la maison d'édition) un traditionnel basalte alcalin du Massif Central (présent dans tous les lycées) et ont décrit l'échantillon et la lame mince auvergnate, avec olivine, en faisant croire que c'était une roche océanique. Il s'agit dans ce cas d'une faute et d'un mensonge intellectuel , comme si vous disséquiez un dauphin en montrant branchie, vessie natatoire...

Troisième possibilité : les auteurs ne savaient pas que les olivines étaient rares dans les basaltes océaniques. Ils ont donc pris un basalte du Massif Central en croyant de bonne foi que c'était la même chose. Il s'agit donc là d'une erreur par ignorance .