Mots clés : tache solaire, aurore polaire, magnétosphère, éruption solaire

Avis de tempête aurorale, octobre 2003

24-25 Octobre 2003

Pierre Thomas

ENS-Lyon, France.

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

20/10/2003

Résumé

Éventuels phénomènes d'aurores, liés à des éruptions solaires, dans les nuits du vendredi 24 et du samedi 25 octobre 2003.


Si nous n'étions pas les pieds dans l'eau et un parapluie au-dessus de la tête, nous pourrions observer une gigantesque tache à la surface du Soleil. D'une taille comparable au diamètre de Jupiter, elle serait accessible à l'œil nu (avec les moyens de protection adéquats, bien sûr, du genre lunette(s) à éclipse).

L'activité magnétique est extrêmement intense : une première éruption (de classe X, la plus élevée dans l'échelle des éruptions) avec éjection de matière et de particules a eu lieu le 19 octobre 2003 (malheureusement, pas en direction de la Terre). Une seconde éruption atteindra notre planète d'ici à 24 h environ. Il faut donc s'attendre même sous nos latitudes à d'éventuels phénomènes d'aurores dans les nuits de vendredi 24 et de samedi 25. Cela tombe bien car les conditions climatiques vont aller en s'améliorant ! Entre deux nuages, nous pourrions voir des aurores ? Si donc vous passez ce week-end a la campagne loin des lumières de la ville, n'hésitez pas à jeter un petit coup d'oeil vers le ciel. Et cela risque de ne pas s'arrêter là puisque les spécialistes estiment probables de nouvelles éruptions, d'une intensité similaire, dans les jours à venir toujours depuis ce même centre actif. Peut-être d'autres alertes aurores en perspective !

Vous pouvez surveiller l'évolution de ce centre actif sur spaceweather.com (en anglais).

Pour en savoir plus, voir le dossier bibliographique sur les aurores polaires.

Mots clés : tache solaire, aurore polaire, magnétosphère, éruption solaire