Actualité des spectacles d'astronomie en novembre 2003

Pierre Thomas

ENS-Lyon

Florence Kalfoun

ENS Lyon / DGESCO

01/11/2003

Résumé

Novembre 2003 : éclipse totale de Lune et petite pluie d'étoiles filantes.


Une éclipse totale de Lune dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 novembre 2003

Le début de l'arrivée de l'ombre de la Terre sur la Lune aura lieu à 0h 33 (heure légale de France métropolitaine). La phase totale débutera à 2h08, et durera jusqu'à 2h30. La Lune sortira de l'ombre de la Terre à 4h04. Une soirée d'observation aura lieu, si le temps le permet, à l'ENS de Lyon, organisée par les élèves.

De très nombreuses manifestations d'observation grand public auront lieu un peu partout (voir liste sur www.cieletespace.fr). Rappelons qu'aucune espèce de protection oculaire n'est utile pour observer une éclipse de Lune.

Comme le « veulent » les lois immuables de la mécanique céleste, une éclipse de soleil a très souvent lieu lors de la nouvelle lune qui suit ou précède la pleine lune durant laquelle a lieu une éclipse de lune. Il y aura effectivement une éclipse totale de soleil le 23 novembre prochain, visible… en Antarctique.

Signalons enfin quelques dates : les 2 prochaines éclipses de Lune tout ou partie visibles de France auront lieu les 4 mai 2004 et le 28 octobre 2004. La prochaine éclipse de soleil (hélas partielle) aura lieu le 3 octobre 2005. La prochaine éclipse totale de soleil visible en Europe (en Espagne) aura lieu le 12 août 2026. La prochaine éclipse totale de soleil visible en France aura lieu le …3 septembre 2081.

Figure 1. Montage de 3 photographies montrant 3 stades d'une éclipse de Lune.

Montage de 3 photographies montrant 3 stades d'une éclipse de Lune.

L'appareil photographique était disposé sur une monture qui tournait pour compenser le mouvement de la Terre. La Lune se déplaçant, la superposition des 3 photographies donne 3 images séparées de la Lune.

La 1ère image (à droite) montre la Lune à moitié éclipsée, avec sa partie droite encore éclairée par le soleil, et sa partie gauche déjà dans l'ombre de la Terre. La durée de pause est d'1/50ème de seconde ; la partie dans l'ombre, prise à cette vitesse, est complètement invisible. La 2e image (au centre) a été prise 1/2 h plus tard, et la Lune qui s'est déplacée est maintenant au milieu de l'ombre de la Terre. La durée de pause est de 5 secondes. La Lune plongée dans l'ombre de la terre apparaît alors en rouge. C'est comme cela qu'elle apparaît à l’œil nu. La 3e photo (à gauche) prise au 1/50ème de seconde montre la fin de l’éclipse, et il ne reste plus que la moitié droite de la Lune dans l'ombre de la Terre, la moitié gauche en étant déjà sortie. Cette 3ème image a été prise 1/2h après la 2eme.

La superposition de ces trois photographies en une image permet bien de « matérialiser » l'ombre de la Terre, cercle que l'on devine en prolongeant par la pensée les 2 limites éclairée/non éclairée des 2 images de droite et de gauche. On voit ainsi que l'ombre de la Terre a un diamètre à peu près le triple du diamètre de la Lune. C'est en faisant une observation de ce genre (sans appareil photographique et avec leurs seuls yeux) que les Grecs (Aristarque de Samos, au 2eme siècle avant notre ère) a pu calculer le diamètre d la Lune et la distance Terre-Lune. Source : Photographie prise le 3-4 avril 1996, prise par Jean Paul Roux (membre du CALA)


Pour en savoir plus sur la Lune et les éclipses, consultez le dossier du site CultureSciences-Physique.

Une (petite) pluie d'étoiles filantes dans la nuit du 18 au 19 novembre 2003 : les Léonides

Rappelons qu'une « pluie » d'étoiles filantes a lieu quand la Terre croise l'orbite d'une comète, orbite souvent encombrée de micro-poussières qui se consument en pénétrant la haute atmosphère. Tous les 18 novembre, la Terre recoupe l'orbite de la comète Tempel-Tuttle. Les étoiles filantes sembleront provenir de la constellation du Lion, d'où leur nom. Une année ordinaire, les Léonides correspondent à peu près à une étoile filante par minute. Parfois, il y a de véritables « nuages de poussières » sur l'orbite de Temple-Tuttle, et on a alors une vraie pluie d'étoiles filantes. C'était le cas (bien prévu) l'an dernier où on observait vers 4h du matin une étoile filante toute les 4 ou 5 secondes en moyenne, avec souvent plusieurs étoiles filantes en même temps. Cette année, aucun nuage de poussière n'a été détecté, et il est probable qu'on aura qu'une petite pluie « normale ». Mais peut-être un nuage non détecté nous réserve-t-il une bonne « averse ».

Pour en savoir plus sur les Léonides consultez le site Celestial Delights :

Vous pouvez voir également « the Astronomy Picture of the Day » de la NASA pour le 27 Novembre 2002, montrant la pluie d'étoiles filantes au dessus de l'Espagne.